Etre et aspirer à

Publié le par Poulattitude

Je ne peux que plusseuvoir plussoyer quand je lis le dernier article de Lalotte Papotte. Se morfondre n’a jamais été bénéfique. Il faut garder la positive attitude autant que possible, et surtout, aller vers l’avant. Bien qu'en ce moment, je range mes photos d'il y a dix ans, et que je ne peux m'empêcher d'avoir parfois des relents nostalgiques... regarder son passé n’est pas une manière d’avancer ! Regarde le bonheur qu'il y a autour de toi et devant toi et KEEP SMILING !

2005 - Sweet doggy love

2005 - Sweet doggy love

 

S’il y a une autre chose que j’ai compris avec l’âge (avancé), c’est qu’il est important de se connaître soi-même : défauts et qualités. Ce qui ne veut pas dire qu’on ne peut pas changer. Changer… non ! Mais évoluer, oui :)

Donc connaître aussi ses points faibles, ce  sur quoi on peut imaginer travailler, et ses aspirations, de la plus futile à la plus vitale.

2005 - Saint Palais sur mer

2005 - Saint Palais sur mer

Bon, pour moi, la plus vitale est bien sûr l’incapacité à communiquer (quoique au boulot, je m’en sors très bien, youhouuuu ! ).

Je suis partie du niveau zéro : on me parlait, je répondais « oui », « non » et ça s’arrêtait là. Je n’osais pas prendre le combiné pour téléphoner.

Au jour d’aujourd’hui, on me parle, je réponds une phrase et puis je retourne la question. Belle avancée, je serais presque fière de moi, même si le moment où j’irai moi-même accoster quelqu’un que je ne connais pas n’est pas arrivé.

Au jour d’aujourd’hui, je téléphone fort aisément, bien que je donne toujours l’impression d’être dérangée (mais ça, c’est à l’insu de mon plein gré.)

Comme quoi, j’ai encore pas mal de progrès à faire demain ;)

 

2005 - foire aux plantes - Parc botanique Deau

2005 - foire aux plantes - Parc botanique Deau

 

La plus futile serait mon look.

Je suis partie du niveau zéro : mettre ce qui me plaît quand ça me plaît. Les associations n’étaient pas toujours au top, mais au moins on me remarquait. Quoique… en école d’arts appliqués et, qui plus est, à Paris, je passais plutôt inaperçue.

Mais quand j’ai changé de milieu, c’est là que le bât a blessé. Et M. Poulattitude est d’un classicisme exacerbé...

Bon bref, aujourd’hui, j’en suis à un style « confort », relativement classique et très souvent « à l’arrache » et j’aspire… tenez-vous bien… à un style très féminin, idéalement Pin-up 50’s…

Ouais ! Ya du taf :D

 

Et l’aspiration la plus urgente : mon accomplissement professionnel ! Mais c’est sûrement la partie la plus dure du jeu !

 

To be continued…

 

 

 

Et vous ? Vous connaissez-vous ? Etes-vous dans la bonne voie pour devenir ce à quoi vous aspirez ?

 

Publié dans Réflexions

Commenter cet article

Fr@nk 19/09/2014 13:12

Se connaitre oui ! Etre sur la bonne voie ... oui ... même si je sais que ma non-patience légendaire sera mise a mal avec les devoirs de mon loulou ... sachant (mode vieux chnok on ) qu'avec l'age ça va être de plus en plus difficile (mode vieux chnok off)

Poulattitude 19/09/2014 14:00

La bonne vieille excuse de l'âge ;)

Hapy ever After 18/09/2014 15:05

Oh oui, toujours regarder devant... L'essentiel est de se connaitre, et de faire au mieux au fur et a mesure, pour soi :) Keep going !

Poulattitude 18/09/2014 16:21

Oui... vivement le changement, quand même ;)

syl 17/09/2014 11:22

:)

Poulattitude 18/09/2014 15:59

Allez... l'avenir est à nous :)