L’ABCdaire de maman - B comme Boulot

Publié le par Poulattitude

Je suis Lalotte Papotte pour la 2ème semaine :)

Cette semaine, j'ai choisi B comme Boulot, car oui, ya des mamans qui bossent (yen a plein, même), mais ce qui est sûr, c'est qu'on ne leur facilite pas la vie. La preuve en mots.

L’ABCdaire de maman - B comme Boulot

Et si le mythe de la mise au placard au retour du congé mat' n'était pas un mythe ?

 

Tu reviens un beau matin au boulot, comme une fleur après quelques mois dans une nouvelle vie, avec un bébé en plus, et là, surprise !

"Oh mais... Monsieur, que faites-vous à mon bureau ? Sur mon ordinateur ? Avec mes affaires ?"

Tu fouines de ci, de là, et là... non, en fait, il ne reste plus rien de tes affaires. Y compris tes cartes de visite qui se sont toutes volatilisées, comme par enchantement.

 

Bon, allez, ne mens pas, ce n'est qu'une demi-surprise, vu qu'il y a quelques semaines, ta chef au téléphone t'a clairement refusé le 80% que tu souhaitais, et qu'elle t'a fortement poussée à prendre un 50%. Tu as accepté, par dépit et par facilité, pour éviter les prises de têtes, et tu devais donc bien te douter que tu ne serais plus la seule sur ton poste.

Mais bon, plus de PC, plus de bureau, plus rien... C'est une mini-guillotine qui s'est abattue sur ta tête, mais la vie a continué, malgré tout.

 

 

Tant pis,tu récupères le poste de travail d'une collègue en congé mat' (c'est pas contagieux pourtant, si ?) Tu as donc son bureau, son ordinateur, et même sa déco en Kinder Surprise, ô joie !

Par contre, comme elle ne fait pas du tout le même boulot que toi, ben tu te retrouves sans aucun des logiciels qui te sont indispensables, et sans aucun accès à tes mails (qui sont évidemment restés sur ton PC que le remplaçant a récupéré.)

Bon, de toute façon, tu t'en fous, tu n'as pas de taf. Tu as beau réclamer, ton remplaçant t'a vraiment bien remplacée... il a même récupéré ton adresse mail, c'est dire !

Tu passes donc quelques semaines à ranger, trier, déménager. C'est le seul truc qu'on te demande. Et pourtant, on ne peut pas dire que tu as un physique de déménageuse. Enfin passons... l'important, c'est d'être occupée ! Ya rien de pire que de se faire chier au taf.

 

 

C'est alors qu'enfin, ils arrivent! Qui ça ? Et ben, les dossiers, pardi ! D'abord au compte-goutte, puis, comme tes collègues se remémorent à quel point tu travaillais efficacement, tu récupères de plus en plus de taf.

C'est bon, ça ! ... mais ça serait encore mieux si on te donnait les logiciels dont tu as besoin ...? Au lieu de ça, tu calcules à la main pendant 3 plombes des trucs que ton logiciel te sortirait en une fraction de seconde, et tu guettes chaque pause pipi de ton remplaçant pour faire intrusion sur son ordinateur et utiliser les fameux logiciels chéris.

 

 

Le temps passe et tu te sens déjà un peu mieux réintégrée, bien que le courant ne passe toujours pas très bien avec ta chef.

C'est alors que l'annonce devient officielle, le jour de ton entretien annuel, un an pile après ta reprise : tu es devenu le bouc émissaire numéro 1 de l'entreprise (ça se fête !)

Et oui, car pendant cet entretien, au long duquel on ne te demande pas une fois ton avis, ta chef coche devant toi, une à une, toutes les cases "objectif non atteint". Par bonté, elle t'explique quand même le pourquoi du comment : "Non atteint à cause de votre mi-temps", "Non atteint à cause de votre 50%", "Je ne vous blâme pas, mais vous ne pouvez pas tout gérer en étant là seulement à 50%"...

Eho, Mamie ! N'oublie pas que c'est toi qui a voulu ces 50% !

 

 

Un an plus tard, soit deux ans après ta reprise, tu as réussi à obtenir les fameux 80% que tu souhaitais, tu bosses donc plus, et tes collègues ont retrouvé leur inébranlable confiance en toi. Par contre, ta chef a toujours une dent contre toi (pire qu'avant, même) et tu obtiens donc de ton travail zéro reconnaissance et zéro matos (ah oui, les logiciels... bah non, tu ne les as toujours pas. C'est pas faute de les réclamer hein, quoique tu as peut-être un peu perdu la volonté ? ... Non ?)

 

Tu n'es pas loin de craquer ? C'est normal : bienvenue dans le 21ème siècle. La parité, blablabla, mon c** hein !

 

 

Commentaires acceptés ci-dessous :)

Et toute ma compassion à toutes les femmes qui vivent ou ont vécu de telles situations.

Publié dans Enfants, Réflexions

Commenter cet article

Fr@nk 30/09/2014 17:35

Je sais que dans notre équipe et dans celle de ma femme ça ne se passe pas comme ça .. mais nous avons beaucoup de chance ! Je suis moi même a 80% dans un métier technique et manager ! Les mentalités vont changer .. mais c'est long pour celles qui le subissent !

Poulattitude 01/10/2014 12:41

C'est déjà rassurant de voir que ça ne se passe pas partout comme ça :)

E. 29/09/2014 20:17

Ici, les remplaçants n’était que temporaires ( des retraités en fait...) Au retour, s'entendre dire qu'ils ont fait un super boulot : les boulettes bien cachées ne sont visibles que des semaines ou des mois après et mieux valait ne pas se risquer au moindre commentaire.
Niveau réseau, bien vite oubliée ! Alors je rame "coucou, je suis (toujours) (encore) là" et d'ailleurs "j'ai toujours des idées"
Niveau performance, standard, c'est la faute au congé mat' " tu n'as pas travaillé une année complète" ( j'étais encore au bureau 36h avant d'accoucher, ça compte ou pas ? )
Bref, frustrations partagées ! Pourquoi s'investir, nous ne sommes que des femmes !?

PS: Vivement le troisième :-)

Poulattitude 29/09/2014 21:30

Mouais... fort injuste tout ça... ca ne donne pas envie de se démener...
Bon 3e ;)

la fileuse 2 reves 27/09/2014 08:37

Pour ma part , j ai dut repartir en bas de l echelle dans un nouvel endroit.. donc avant quel on me parle de parité. ...

Poulattitude 27/09/2014 09:26

C'est juste honteux... ca me déprime de voir à quel point on est nombreuses dans ce cas :(