Le top 10 des solutions anti-déception

Publié le par Poulattitude

Cette fois-ci, ce n’était pas :

  • Une déception amoureuse (je suis trop vieille pour ça)
  • Etre déçue par les amis – à 29 ans, je suis assez blasée pour éviter ce genre de déceptions-là.
  • Un entretien raté, une lettre de motivation sans réponse – juste normal, tout ça... !

Non, juste une déception pour quelque chose que l’on prépare depuis des mois, qui risque de modifier radicalement notre avenir, et qui se termine par un mot : « refusé. »

Evidemment, il n’y a pas mort d’homme, même pas de pertes matérielles en fait. Il y a plus grave, dans la vie, beaucoup plus grave... ! Et... malgré ça, ben on ne peut s’empêcher d’être profondément déçu.

 

Pour me remonter le moral, je me suis dit que j’allais vous écrire un article de girlz, un article de nana, un article de grosse merde, quoi.

 

Voici donc : Le top 10 des solutions anti-déception :

10) Se gaver de nourriture. Si possible sucré, gras ou les deux. Le mieux : MacDo, fromage, croissant, et enfilage de tablettes de chocolat. Ne surtout pas monter sur la balance pendant les 6 mois suivant la déception.

9) Claquer du fric à tout va, acheter des futilités, des fringues qu’on ne portera jamais, , des bibelots qui prendront la poussière, de la déco made in China et pourquoi pas même une poussette pour un petit troiz qu’on ne fera jamais ? Notre compte en banque s’en souviendra, mais l’important c’est de se faire du bien, n'est-ce pas ?

8) Allez chez l’esthéticienne et noyer son chagrin dans la douleur de l’épilation.

7) S’alcooliser jusqu’à oublier pas bien !

6) Prendre un grand bain chaud avec plein de mousse (euh là je ne parle pas pour moi, impossible sans avoir deux mômes hurlants dans les parages.)

5) Trouver un bouc émissaire et le démolir moralement pendant une journée entière (c’est un minimum. Mais moi, je ne le ferai pas car je suis trop souvent ce bouc émissaire [mode Caliméro off ], et j’ai retenu un truc de mes dix années de cathé, c’est « ne fais pas aux autres ce que tu n’aimerais pas qu’on te fasse. » Ma bonté me perdra.)

4) Démolir un mur : c’est le moment ou jamais, si tu as des travaux qui traînent depuis des années. Attention aux murs porteurs, quand même.

3) Si tu n'as pas de mur : commencer le footing ou la boxe (encore une f****** proposition qui ne pense pas aux mères de famille, qui doivent surtout GARDER LES ENFANTS pendant leur temps libre ! Décidément, je me la joue à la "so busy girls", bref ma girl, tu n'es pas si busy que ça... attends de voir !)

2) Poser sa dem’ : sûrement l’un des trucs les plus kiffants sur Terre, mais pas toujours raisonnable. Pense à tes droits au chômage et remballe ton ticket de loto et ta lettre recommandée.

1) Prendre le temps de digérer ta déception, sans remous, sans bruit, même si ta déception crie à l’intérieur de toi. English style.

 

Bref, le flegme brittanique et moi, ça fait 1.

Publié dans Réflexions

Commenter cet article

Fr@nk 11/09/2014 13:08

Hum ... rude ! Difficile de dire quoi que ce soit .. sans savoir ... mais je préférerai être de mauvais poil avec tout le monde (histoire de bien marquer la coup) !! Après tout chacun a droit d'exprimer son humeur !
Courage !

Poulattitude 11/09/2014 13:41

Ouais ouais... on va de l'avant, surtout ! J'essaie de développer de nouveaux projets pour compenser ;)