Comment j'ai testé l'IDbus

Publié le par Poulattitude

Je suis une grande adepte du train, mais je reconnais que les tarifs de la SNCF sont largement excessifs (Le Mans-Paris, 1h - 50€ minimum), surtout lorsque l'on a passé la date limite, et que la carte jeune est devenu un vague souvenir :) Un peu contrainte et forcée de toute façon à ne pas prendre le TGV pour quelques mois (otospongiose, nous voilà), j'en ai profité pour tester les alternatives au train... alternatives bizarrement toujours plus économiques (je n'allais pas prendre le taxi ou l'hélico, hein!)

 

Ce matin-là, donc, l'IDbus partait à 7h de la gare de Bercy. Ayant pris de la marge au cas où :

- je ne trouvais pas le lieux de départ  (qui,  ma foi, est très facile à trouver,  une fois arrivé à Bercy en métro )
- le métro mettait du temps à arriver, tombait en panne, écrasait un âne mort...
 
... j'arrivai avec quasi 30 minutes d'avance.
De quoi avoir le temps d'observer l'arrivée de tous les passagers. Je commençai par une petite frayeur,  du genre "mais vais-je ENCORE être la plus vieille? " Effectivement,  l'IDbus a l'air prisé par les étudiants. Mais bon, une famille philippine (sans enfant - ils ne sont pas interdits mais, j'imagine,  plus difficiles à tenir) ainsi que quelques personnes à l'âge plus clairsemé me rassurèrent sur ma présence ici.
On ze road again !
Le conducteur commença par faire entrer les guest stars passagers un par un en vérifiant les ID (d'où le nom IDbus... ou pas?) J'étais située comme prévu derrière les toilettes  (je n'ai pas réussi à changer la place proposée à la réservation - soit ce n'est pas possible,  soit je ne suis pas douée... N'hésitez pas à me dire en commentaire si vous avez testé ! ), ce qui finalement s'avéra un atout : il y a plus de place pour les jambes  (et ça ne puait pas).
Le conducteur continua par un petit blabla : il est interdit de manger -mais chez moi c'est possible quand même -,  évitez de vous battre avec votre voisin pour utiliser la prise électrique. .. etc... avec un humour me rappelant Anthony Kavanagh et un physique méga canon cintré dans son costard  (ben quoi, Monsieur a le droit de faire les blagues salace dès qu'il croise une jeunette,  et moi je n'aurais pas le droit de me rincer l'oeil...? sans compter que les lentilles m'asséchaient drôlement les yeux, ce jour-là ;) ).
 
Bon bref, le voyage se passa sans heurts,  les cars sont confortables,  bien que le wifi soit pourri (je n'ai pas testé,  c'est le conducteur qui l'a dit), et bien que je n'aie pas pu dormir  (je crois que, passé 30 ans, il nous faut impérativement un matelas superluxe... ou alors j'ai muté en princesse au petit pois.)
 
Bonne surprise : nous étions arrivés au bout de 2h30 à Lille (au lieu des 3 prévues. ) Pour 19 euro le trajet (vs grosso modo 50 en TGV mais en une heure), le service était donc fort honorable. 
 
IDbus propose des trajets Paris-Lille-Amsterdam, Paris-Londres et Paris-Bruxelles, à des prix défiant la SNCF (comment ça?  IDbus, c'est la SNCF?  M'aurait-on trompée ?)
 
Nous verrons dans une seconde partie comment j'ai testé BlaBlaCar :) et vous, vous connaissez ?

Commenter cet article

Fr@nk 01/06/2015 16:43

C'est marrant ... mais autant a l'etranger c'est souvent en autocar que l'on fait les deplacements faute de moyens de transports sains, autant en France je pensais que la SNCF avait asphyxié la totalité des moyens alternatifs !

J'avoue maintenant c'est soit train (si j'ai pas 4 Tonnes a trimbaler pour le loulou), soit voiture ...