Cours accéléré de technique photographique

Publié le par Poulattitude

De nos jours, l'équipement photographique se démocratise à vitesse grand V, et nombre de débutants possèdent un appareil photo Reflex (ou hybride), appareil qui permet d'utiliser tout type d'objectif, et de régler manuellement absolument tout ce que l'on souhaite.

Je fais partie des "indignés", ceux qui s'indignent que 90% des gens qui possèdent un appareil photo Reflex n'utilisent aucune des ses possibilités. Vous avez sûrement remarqué - et c'est même peut-être votre cas - que ces personnes utilisent l'appareil uniquement en mode "Full Auto" voire en mode "Scènes" (portrait-paysage-nuit etc... un mode auto plus adapté, en somme.) Vous avez probablement vu des gens prendre des photos au flash sous le soleil des tropiques ? Et bien, c'est ce que j'appelerais méchamment (grr ! oui, je suis méchante !) : ne pas savoir utiliser son appareil photo.

Je ne suis pas là pour me la raconter, pas du tout, je n'ai jamais pris Kate Moss en photo (en vrai, je n'y connais même rien à la photo de studio), je n'ai pas exposé à la biennale des arts contemporains... juste... j'ai eu la chance pendant mes études d'avoir quelques heures de cours de photo, un cours très accéléré, mais qui me permet aujourd'hui de comprendre ce que je fais avec mes cheveux mon appareil photo.

Remettons les choses dans leur contexte : nous sommes en 2003. L'appareil photo numérique existe, mais il est réservé à "la haute", quant au Reflex numérique, n'en parlons même pas (et le smartphone n'existait pas... hannn ! truc de ouf, hein, les jeunes ;) ). J'ai donc appris la technique photo argentique. Entre nous, c'est exactement la même chose :) hormis la magie du développement et du tirage.

 

Sortie crèche Pescheray - juin 2015

Nous allons donc parler des réglages de base, ceux qui vous seront utiles 24h/24 (ben quoi ? vous ne rêvez pas photo, vous?), les bases de la photographie. Les nominés sont :

  • la vitesse
  • l'ouverture du diaphragme
  • la sensibilité

 

1) La Vitesse

La vitesse est le temps d'ouverture du rideau qui masque le capteur. Plus la vitesse est grande, plus le capteur reçoit de lumière.

Le choix de la vitesse doit être fait en fonction du sujet : si vous photographiez un guépard en pleine course, il faut choisir une vitesse rapide (1/1000 s ou plus rapide encore), sinon l'animal sera tout flou. Si vous photographiez un paysage (qui ne bouge pas, lui) de nuit, étant donné qu'il y a peu de lumière, une pose lente (1 seconde ou plus lent encore) sera obligatoire. Avec, dans ce cas, une obligation à utiliser le trépied. Ben oui, parce que si le paysage ne tremble pas, vous, vous allez bouger et ce sera flou (trépied à utiliser pour des poses supérieures à 1/20 s environ, sauf si vous savez arrêter de faire battre votre coeur pendant la pose :p.)

Une vitesse lente permettra également des effets de lumière : traînées de voitures, dessins à la lampe torche...

 

Marathon Fnac : les lumières de la ville v2
Marathon Photo Fnac 2011 - Thème 1 : la ville et ses bruits

images des marathons photo Fnac 2010 et 2011 en équipe

2) L'ouverture du diaphragme

La vitesse et l'ouverture forment le couple gagnant de la photographie. Je n'irai pas jusqu'à vous donner un cours d'optique (en vrai, je ne suis pas très calée en optique), rassurez-vous.

Le diaphragme, c'est l'ouverture qui laisse passer la lumière dans l'objectif.

Chaque objectif a son ouverture maximale, déterminée par la focale et le diamètre de l'objectif. Cette ouverture maximale est donnée dans les caractéristiques de l'objectif : par exemple, sur mon Nikkor 50mm 1/1.8, la focale est de 50mm et l'ouverture maximale de 1.8. Sur un objectif de type "zoom" amateur, on lit : 18-200 mm F/3.5-6.3, cela signifie que, lorsque le zoom est au plus petit, l'ouverture maximale est de 3.5, et que, plus on zoome, plus l'ouverture maximale réduit, jusqu'à arriver à 6.3 à 200mm.

Ah oui : comme les photographes aiment bien nous embrouiller, il faut retenir que le plus petit chiffre correspond à la plus grande ouverture : ainsi une ouverture de 8 est petite, et une ouverture de 1.4 est très grande !

Bon bref, à quoi ça sert ? Et bien sachez que, plus il y aura de lumière, plus votre capteur sera éclairé (ce qui vous permettra d'avoir une vitesse plus rapide) et également que, plus l'ouverture est grande, plus la profondeur de champ est petite.

En images :

 

Essai ouverture 8

Photo prise avec une ouverture de 8 (petite ouverture > grande profondeur de champ)


Essai ouverture 1.8

Photo prise avec une ouverture de 1.8 (grande ouverture > petite profondeur de champ

 

En bref, il faut savoir jouer sur le couple vitesse/ouverture selon l'effet souhaité : pour un paysage, on privilégiera généralement une petite ouverture, pour un portrait une grande ouverture, afin d'avoir le focus sur le visage, et l'arrière-plan flouté.

3) La Sensibilité

La sensibilité (en ISO) permet d'adapter le réglage du boîtier à la lumière ambiante. 

C'est l'équivalent de la sensibilité que Pépé choisissait sur ses pellicules photo, sauf qu'à l'époque, il fallait choisir la même pour les 24/36 photos de toute ta pellicule.

Plus la sensibilité est grande (minimum : 100 ISO, maximum selon le boîtier : 3200, 6400 ISO...), plus le capteur va pouvoir capter de lumière, y compris s'il fait très sombre.

Alors pourquoi ne pas utiliser toujours la sensibilité maximale ?

En montant dans les ISO, le boîtier amplifie le signal lumineux et l'image se dégrade - plus ou moins selon les boîtiers - mais, en montant dans les sensibilités maximales, vous verrez arriver ce qu'on appelle du "bruit numérique", bref un grain pas joli-joli.


Aperçu bruit numérique 250 ISO

250 ISO


Aperçu bruit numérique 200 ISO

Sensibilité maximale de mon boîtier : "H2.0"

 

Donc la sensibilité, c'est très bien : cela va vous permettre d'utiliser des vitesses plus rapides et des ouvertures plus petites, pour des photographies en intérieur sombre sans flash, ou des photographies sportives dans un milieu sombre, par exemple. MAIS prenez le temps de définir le maximum que votre boîtier permet, SANS un bruit numérique trop affreux.

 

Pour finir, un dernier petit coup de pouce au cas où vous ne connaîtriez que le mode "Auto". Je vous conseille d'utiliser les autres modes de votre molette) à savoir :

  • A pour un mode où vous choisiriez l'ouverture du diaphragme (votre bête choisira donc automatiquement la vitesse en conséquence, par rapport à la luminosité.) C'est le mode que j'utilise le plus souvent, car j'aime bien jouer avec le flou d'arrière-plan.
  • S pour un mode où vous choisirez la vitesse (votre bête choisira donc automatiquement l'ouverture en conséquence, par rapport à la luminosité.) Un mode à privilégier lorsque vous photographiez un sujet en mouvement.

​N'oubliez pas que, pour ces deux modes, vous pouvez également régler la sensibilité.

  • M pour un mode en full manuel (choix de l'ouverture ET de la vitesse), quand vous deviendrez des bêtes et que le couple ouverture/vitesse n'aura plus aucun secret pour vous. Quand vous saurez parfaitement appréhender la luminosité. Bref, pas tout de suite (j'avoue très peu utiliser ce mode... shame on me :) )

J'espère que ce petit cours vous aura plu et appris quelque chose. Je sais bien qu'il en existe des masses sur le web, mais j'ai essayé de faire au plus simple ! Vous me direz ce que vous en pensez !

 

Publié dans Photo numérique

Commenter cet article

enjy 03/07/2015 11:07

J'ai tout compris :)
Petite précision : le mode A correspond à Av sur les Canon, et le mode S s'appelle Tv.
#KateMossElleSertARienDeTouteFacon

Poulattitude 03/07/2015 12:50

Oh merci pour la précision canoniste :) je vais ajouter ça!

Fr@nk 29/06/2015 19:31

C'est tres clair ! Je suis pareil ! Mais j'avoue ne plus trop utilisé mon boitier reflex car trop volumineux a velo ou en voyage mode sac a dos !

Fr@nk 29/06/2015 20:40

Nan du coup j'ai un compact avec un gros zoom de la gamme TZ de Panasonic !

Poulattitude 29/06/2015 19:58

D où la folie des hybrides! Moi je n accroche pas trop...

VirtualCed 28/06/2015 17:03

Et pourtant le flash en plein soleil, cela a son utilité ! Par exemple photographier quelqu'un avec le soleil dans le dos pour briser le contre-jour. Ainsi on a les gens en photos avec les yeux grands ouverts et pas les yeux plissés comme 90% des photos d'été...

poulattitude@gmail.com 28/06/2015 17:11

c'est pas faux, mais je n'ai pas pu développer tout ces détails dans cet article accéléré ;)
Il faut quand même avouer que le flash est utilisé à 95% à mauvais escient...

Virginie 25/06/2015 21:38

avant je prenais tout le temps des photos ... Mais ça c'était avant que mon papa quitte ce monde :(
Elle est très belle la petite Danielle sur cette photo :)

poulattitude@gmail.com 26/06/2015 09:57

:( ...
pourquoi ne pas s'y remettre pour Suzie?