Popôle #3 (Où il s'agit d'un fameux congé parental à la noix)

Publié le par Poulattitude

Souvenez-vous de ce jour où je me suis inscrite chez Popôle emploi.

Face à moi, cette fameuse conseillère qui sent la clope à 800 mètres. M'étant quand même un chouilla renseignée avant de demander à mon patron de me mettre au chômedu, je savais que mon ARE (aide au retour à l'emploi, pour les incultes) serait calculée sur la base de mon salaire à temps plein, et non sur la base réelle de 50% puis 80% due à mon congé parental à temps partiel. Je demandai donc confirmation à la dame.

"Bien sûr que non, Madame !!! Vous ne serez indemnisée que sur ce que vous avez cotisé! " J'insistai donc un peu, car je vous avoue que la différence n'était pas négligeable. Il est vrai que j'aurais pu (ou du) accepter ce que l'on m'offrait, après tout j'étais là pour profiter de la société (bien que j'ai cotisé pendant quelques longues années quand même, et que je n'estime pas honteux le fait de se reconvertir à 30 ans dans un job utile et qui offre plus de possibilités d'emploi). Bref, j'insistai et elle alla donc déranger le deviseur, apparemment le grand manitou de la Popôle attitude.

Elle revint après quelques minutes, rassérénée et essoufflée par sa longue marche dans les couloirs : " Je vous l'avais bien dit : ce sera calculé sur la base réelle. On ne va pas vous donner de l'argent sur ce que vous n'avez pas cotisé. " S'pa faux... J'acceptai donc le verdict, résignée.

 

De retour chez moi, la souris me chatouilla et je jetai donc quand même un oeil au web, où je trouvai sans trop de difficultés les textes de lois précisant qu'en cas de congé parental, les ARE sont calculés sur le salaire à temps plein AVANT le congé parental. Je passai donc ma demi - journée d'oisiveté à photocopier 24 bulletins de salaire et 26 lettres de mon employeur indiquant les différents renouvellements de mon congé parental. Satisfaite de mon travail, je postai le paquet mammouth directement dans la boîte aux lettres de Popôle.

Et puis j'attendis. Patiemment. Longtemps. Sans m'inquiéter car je savais que, de toute façon, j'aurai une longue période de carence (ça, c'est le secret du système : tous tes congés payés et ta prime de départ, c'est déduit par Popôle ! )

Après un mois, je reçus une lettre. Alleluia !

... Sauf que la lettre me demandait divers documents dont l'attestation originale de mon employeur, que j'avais évidemment jointe au paquet.

Gros coup de flippe : le paquet avait du être perdu ! Et impossible de retrouver ces documents originaux ! En panique, je décidai donc de me rendre sur les lieux du drame, autrement dit chez Popôle, un haut lieu de la dramaturgie française.

 

Au guichet, on ne comprenait rien , on m'envoya donc vers une conseillère.

" Mais Madame... nous avons déjà tous ces documents! " Soupir de joie non retenue.

"Ce qu'on vous a demandé, c'est une attestation de la CAF pour votre congé parental."

Ah ? Oki... ce n'est pas vraiment ce que la lettre indiquait, mais au moins la dame avait su être claire, nette et précise.

"Euh... parce que mon ARE sera bien calculée sur mon salaire avant le congé parental? " "Mais bien évidemment ! " Ah bon... c'est pas ce que j'avais cru comprendre... mais tant mieux :)

 

Je repartis donc toute guillerette et appelais mon amie la CAF.

"Salut la CAF !

- Yo copine !

- Je voudrais une attestation pour Popôle qui précise la durée de mon congé parental et les différentes périodes.

_ ok.

_ Il me faut bien les différentes périodes car il y a trois congés parentaux distincts : un à 0% , un à 50% et un à 80%. Vous n'oubliez pas, hein ?

_ Oui oui ok !!! On a l'habitude! !! (Et allez vous faire voir chez les Grecs, Madame !)"

Bon ben c'est cool s'ils ont l'habitude, sauf que deux semaines plus tard, n'ayant toujours rien reçu, je rappelle la CAF. Elle me confirme que le courrier est parti ce jour (soit deux semaines après mon appel), par contre il n'indique pas les différentes périodes... J'en ai donc demandé un autre et j'ai patienté 10 jours de plus...

 

C'est ainsi que, le courrier dans la main, je file joyeusement chez Popôle, encore une fois.

La Dame au guichet : "Non mais... ce n'est pas DU TOUT ça qu'on vous a demandé ! "

Et là, ma patience en prend un coup. Je gueule un peu, raisonnablement mais assez pour faire flipper ma voisine de file (c'était sa toute première fois ici...) et demande à voir quelqu'un.

"Car moi, je ne suis pas "quelqu'un " ?"

J'ai envie de dire qu'elle n'est pas "quelqu'un" car elle est plutôt "une connasse" mais je me ravise, et je comprends enfin le but des 42 affiches précisant que toute insulte à agent de Popôle est sévèrement réprimée par la loi.

J'insiste et elle accepte de me faire passer devant une conseillère.

Qui valide d'emblée le document apporté.

Je suis scotchée : "Alors c'est bon, cette fois ? Il n'y aura plus d'autre document ?"

Ouais, je flippe ! Il y a de quoi, hein ;) j'attends depuis 2 bons mois, en fait...

Elle acquiesce. Mon ARE sera versé dans la semaine. Je n'y crois pas, je n'y crois plus : je demande qui contacter si ce n'est pas le cas. Elle m'assure que ce sera fait.

Et je reçois effectivement un virement sur mon compte deux jours plus tard. Cette fois, c'était la bonne ! Jusqu'à la prochaine fois ...

Commenter cet article

Fr@nk 27/07/2015 17:42

Ca me rappelle les 12 travaux d'asterix quand ils sont dans la maison qui rend fou ! Le formulaire 42bis !
L'administration dans toute sa splendeur ... je crains de ne pas etre a la hauteur un jour si je dois en passer par la ! Patience n'est pas mon second prenom :(

Poulattitude 27/07/2015 18:30

Euh ouais, il en faut, de la patience. .. je crois que si monsieur était dans mon cas, il m'enverrait aux rendez vous :p

Norset 27/07/2015 11:02

Ce système est sidérant ! !! :(

boulmer 26/07/2015 18:38

bon courage pour le parcours du combatant excuse toi d etre fraçaise mdr biz

poulattitude@gmail.com 26/07/2015 18:51

hihi ;) pour le moment, ça va, j'ai réussi à avoir ce que je voulais... mais faut que j'y retourne pour ma formation ;)