Ma reconversion #1

Publié le par Poulattitude

Cher vous tous,


Aujourd'hui j'ai envie de vous faire un point sur ma reconversion professionnelle.

Pourquoi? Parce que je n'en ai jamais fait. J'écris parfois (souvent même) mais je ne publie jamais.

Pourquoi? Car il y a tant de choses à dire que j'en deviendrais barbante ! Et puis car je garde beaucoup de réserve car je ne suis pas totalement anonyme ici... Quand je serai diplômée, peut-être que j'écrirai un bouquin. Ou peut-être pas, en somme, car j'en aurai oublié la plupart :D .


Aujourd'hui, donc, cela fait 3 mois que je suis en reconversion et ce n'est vraiment rien comparé aux deux ans et 9 mois qui m'attendent encore (Dieu soit loué, car je ne suis techniquement pas prête à commencer, hein ;).) Mais c'est déjà l'ébauche du renouveau.
Alors ? Qu'est-ce que j'en pense ? Et bien, j'en pense pas mal de bien :) . J'apprends beaucoup de choses, dont une extrême majorité extrêmement intéressante. Et puis, c'est pas le tout d'apprendre (on voudrait pas devenir etudiante professionnelle, tout de même, hin hin hin), il faut aussi pratiquer. Me voilà donc repartie en stage.

 

Aussi difficile que ça puisse paraître, les stages infirmiers, c'est plus de pression que les stages ingénieurs. T'as un max d'objectifs (y compris ceux que tu t'ajoutes toi-même) et y a même un prof qui ose bouger son boule pour te voir en stage (bon, j'avoue qu'en stage ingénieur, vu que tu fais tes stages dans toute la France voire l'Europe, ça ajoute un peu de complexité à l'histoire...)
Ce qui est cool, c'est que dans le boulot d'infirmier, les équipes tournent et tu as l'occasion de voir mille façons de faire la même chose. C'était sûrement pas le cas dans mon ancien boulot, où j'étais généralement la seule personne habilitée à mon job (y compris en stage), et où je devais vendre H24 l'intérêt de ma présence (qui, pourtant, était essentielle. Si,si, essaie de vivre sans emballages et tu comprendras. Même si je pense que le vrac, c'est l'avenir, on peut pas le mettre tel quel dans un camion, hein !... enfin tout cela est une autre histoire...), mais bon ça entraîne à devenir autonome, c'est déjà pas mal. Quand on parle santé, là étonnamment, les gens comprennent directement qu'on est indispensable :)
Le revers de la médaille, c'est qu'à voir mille façons de faire, on ne fait jamais la bonne. Mais bon, ce n'est que le temps de digérer tout ça et de trouver sa propre façon de faire qui sera, évidemment, la meilleure !

En attendant, en tant que stagiaire, il y a des jours où tu te sens le roi du monde (1ère perf posée) et des jours où tu te sens un boulet (2ème), vraiment un GROS boulet (3ème ;) ). Et puis là, tu as un petit mot gentil, un sourire, un coucou, une personne qui accepte que tu l'aides à manger alors que c'était pas gagné. Et tu remontes la pente à vitesse grand V. Parce que tu ne sers pas à rien, même en tant que petite stagiaire à la noix ;)

Je suis tombée pour ce premier stage sur des équipes extra, aux petits soins pour leurs patients et, malgré ma boulet-attitude, je crois que ma "jeunesse" (dans ce job, hein, pas dans la vraie vie... où je suis plus vieille que pas mal de mes formatrices...) m'apporte une certaine capacité à m'émerveiller d'un rien. Je me sens comme un rayon de soleil pour les résidents (rien que ça, ouais, ouais). Let the sun shine, let the sun shining, the suuuuuun, shi-niiiiing !!! (promis, je n'ai pas fumé, je sors juste d'un soir-matin à la suite duquel j'ai loupé deux fois mon bus.) Bref je suis contente, le job me plaît ! Pour le reste, l'avenir nous le dira :)

Publié dans Nursetobe

Commenter cet article

Caroline 07/12/2015 15:30

Super cet article qui parle de TOI ! C'est top si va te plait, comme tu dis c 'est le chemin pour réussir à s'épanouir et être heureux ;-)

Poulattitude 07/12/2015 18:02

Merci pour ton message, c est trop gentil

Marie 06/12/2015 11:07

C'est super que ce boulot te plaise. Je suis moi même infirmier, mais je vais me reconvertir comme quoi... :)

Poulattitude 06/12/2015 18:47

Ah zut alors

Marie 06/12/2015 17:40

Oui tu as raison, le changement a du bon :) mais pour ma part j'ai décidé de me reconvertir par dépit, je n'ai travaillé qu'un an comme IDE. En tout cas pleins de courage pour tes études. Tu es en quelle année ? Tu verras c'est un super métier, loin d'être simple mais vraiment chouette ;)

poulattitude 06/12/2015 15:32

Je pense que ça fait partie du jeu aujourd hui de ne pas avoir une vie professionnelle similaire 40 ans de suite ;) il faut suivre son chemin pour s'épanouir

Norset 01/12/2015 19:33

Ton article me met du baume au coeur : parfois, comme "vraiment pas jeunette" dans mon métier, j'oublie les fondamentaux comme "je ne sers pas à rien" et "les moments un peu ratés-tristes-décevants sont balayés par les moments forts, empathiques ou joyeux".
Une autre preuve qu' une "jeunette" comme toi peut apporter de mille façons aux plus vieux qu'elle ☺

Poulattitude 01/12/2015 21:05

Coeur coeur love sur toi

Fr@nk 01/12/2015 19:30

Franchement je dis chapeau ! Le secteur de la santé me plait beaucoup, mais la vue des aiguilles et du sang me retourne !
Le rythme d apprentissage doit etre rude !

T es sure d etre affectée sur Le Mans ?

Poulattitude 01/12/2015 21:04

Arf ! Bon ya plein d'infirmières qui n'aiment pas trop les aiguilles mais faut savoir les utiliser quand même