Quelques lectures... sur le thème du soin

Publié le par Poulattitude

Aujourd'hui je vous propose deux lectures... pas super gaies, je l'avoue, mais d'un grand intérêt (pour tous et pas que pour les élèves infirmiers). Enfin, à mon humble avis ;)

Le premier, le syndrome du bocal, est l'autobiographie de Claude Pinault qui a été atteint d'un syndrome de Guillain-Barré. Pour faire concis, il s'agit d'une maladie auto-immune qui détruit les gaines de myéline des nerfs et rend la personne paralysée de manière plus ou moins longue et réversible. Le livre suit donc la "descente aux enfers" de Monsieur Pinault, son parcours hospitalier et sa rééducation (je spoile un peu, là, non?)

Vous me demanderez donc quel est l'intérêt, à part médical ? Et bien, ce que je retiens le plus, au-delà de la grande force d'esprit de l'auteur, qui se bat même quand le médecin lui dit que c'est foutu (à peu près dans ces termes, ouais ouais...), c'est bien son ressenti en tant qu'handicapé : sa scission d'avec le monde des valides, sa colère, sa haine, et son énervement face à la condescendance des équipes soignantes et de ses amis. De quoi faire réfléchir à sa position, par rapport à mon futur métier mais aussi par rapport à notre quotidien à tous.

Quelques lectures... sur le thème du soin

Le second livre, la Supplication de Svetlana Alexievitch, n'est pas un roman à proprement dire, mais un recueil de témoignages liés à la catastrophe de Tchernobyl, un ensemble de récits de personnes, de la moins insignifiante à la plus gradée, du paysan au scientifique, de la plus jeune et touchée dans son avenir, sans échappatoire à la maladie, pestiférée aux yeux des autres, sans espoir de fonder sa propre famille, à la plus ancienne qui restera sur ses terres irradiées comme si de rien n'était (ou presque ?)

Des récits variés mais bouleversants car tous affirment que le peuple a été trompé depuis toujours. Depuis 1977, des paysans travaillaient le jour dans cette centrale magique, qui fabriquait de l'énergie à partir de rien, et rentraient le soir labourer les champs... Le 26 avril 1986, on regardait par la fenêtre ouverte le feu dans la centrale comme un joli feu d'artifice... Les travailleurs ont nettoyé le toit de la centrale avec de simples masques anti poussières.... Ravis d'être aussi bien payés... On leur faisait miroiter des voitures, de beaux logements... Pour quoi faire, quand on rentre pour mourir ? L'URSS, un empire certainement pas centré sur l'humain... et chez nous, qu'est-ce qu'on ferait?

Tchernobyl, ça semble être du passé, mais on n'éteint par un réacteur comme ça... Le sarcophage est toujours là à ce jour, plus ou moins étanche et des milliers de travailleurs oeuvrent encore à ce que la catastrophe soit contenue, notamment en en construisant un second... Ca laisse évidemment à réfléchir aussi sur la technique du nucléaire, en ces temps où l'on parle beaucoup trop peu en France du projet d'enfouissement de Bure...

Quelques lectures... sur le thème du soin

 

J'espère que cette petites lectures vous donneront envie d'en savoir plus. Et vous, avez-vous des livres à découvrir sur ces thèmes ?

Publié dans Livres

Commenter cet article

Fr@nk 21/09/2016 20:25

Pas tres gai .. c'est sur ! Pas facile le rapport a la maladie du 1er bouquin !
Pour Tchernobyl, regarde Fukushima... est ce que ca a changé ?

Poulattitude 22/09/2016 07:38

Disons qu les circonstances étaient moins prévisibles ... Et que ca a peut-être été un peu mieux géré (ou alors on nous cache des choses). Mais bon la finalité, c'est que jouer avec l'atome, c'est comme faire un pacte avec le diable :(