Cher Erasme

Publié le par Poulattitude

Avec la trentaine qui arrive, la vieillesse se fait ressentir : "c'était mieux avant...", "ah ! Ma jeunesse!", "Ces jeunes, quand même..."

 

Je connais donc plusieurs sentiments nouveaux, dont un qui m'envahit souvent : la nostalgie. 

 

 


Erasmus, Stuttgart 2007, quels souvenirs! 

C'est pourquoi je voulais consacrer ce post à remercier Erasme.

Non, non, je n’ai pas eu d’aventure avec Erasme ! Mon conjoint-Pacs était certes à des centaines de kilomètres, mais je lui suis restée fidèle corps et âme :-)

 

 


Non aux fausses excuses


Erasmus (ou Leonardo ou leurs amis), c’est une occasion rare qu’il faut savoir saisir. Et pas de « je ne parle pas bien Allemand (ou Anglais ou Italien ou Moldave) » svp. Car l’exemple de mon amie Aurélie m’a prouvé le contraire : Aurélie est allée faire un stage en Allemagne il y a quelques années, Aurélie parlait-elle bien Allemand ? Non ! C’est le moins que l’on puisse dire… elle avait fait Allemenad 2ème langue et a arrêté au lycée au profit d’autres options. Ce qui résume sa formation à 2 ans d’Allemand… et 10 ans plus tard elle a osé ! Elle est arrivé ne sachant aligner deux mots et est repartie pleine de souvenirs, d’amis et d’expérience professionnelle, parlant Allemand couramment. Aurélie est une super fille, c’est vrai (normal, c'est ma copine), mais cet exemple montre que vous aussi pouvez y arriver, étudiants fainéants.


Autre excuse courante « parler Allemand ne sert à rien (ou Italien ou Néerlandais) ». C’est honteusement faux ! Si vous n’avez pas la possibilité de partir dans un pays anglophone, toute autre langue sera bonne à apprendre ou perfectionner. Ce n’est pas parce que beaucoup d’Allemands parlent Anglais (pas tous, détrompez-vous) qu’ils le font tous, et dans une relation notamment commerciale, parler la langue de l’interlocuteur est un énorme avantage affectif.


« Ca va faire loin de mon amoureux (-se) » (ou de papa et maman) Vous l’aimez ? Alors vous voudrez faire votre vie avec ? 6 mois, c’est quoi, sur 60 ans d’existence commune ? Allez hop, bouclez la valise. Papa et Maman n'en seront que plus tranquilles :-)

 

"Ca va être dur de bosser les cours et apprendre la langue en même temps." >>> pour répondre rapidement, je dirais : 'LOL !'

Pour développer un chouilla plus, je dirais que le bourrage de crâne est typiquement franchouillard, donc "No stress".

 

 


Oui à l’aventure

 

Aventure ? oh, c’est vite dit. Nous autres Français, sommes habitués à une organisation déplorable et une paperasserie extraordinaire. Ailleurs, cela ne peut être que plus simple.


Arrivée à l’aéroport de Stuttgart, en 2007, un vaillant Allemand du nom de Thomas m’avait accueillie, et emmenée jusqu’à l’école. De là, nous étrangers avions été dispatchés dans diverses colocations coquettes, qui avaient été préparées à notre arrivée. Nous avons eu une semaine pour nous adapter avant la rentrée, ouvrir un compte en Allemagne, visiter les lieux, rencontrer le concierge… Nous avons toujours été choyés, entourés, accompagnés, par l’association de l’école dédiée spécialement aux étudiants étrangers. Bref, nous avions été des coqs en pâte !


Et les seules personnes que je connaissent qui se sont plaintes de l’organisation Erasmus… ce sont les malheureux étrangers qui sont venus en France… Snif

 

 


Erasme in love

 

Comme je l’ai écrit ci-dessus, je n’ai pas testé ce genre de plaisirs (je suis plutôt bière et saucisses), mais il faut avouer que certains couples mixtes (ou pas, Poke Nico et Camille) se créent et peuvent durer.


On peut également tomber « in love » du pays, comme mon ami Douwe qui n’a jamais quitté le Vaterland, ou « in love » du voyage, comme Marta l’espagnole qui depuis a rejoint nos contrées franchouillardes.


Moi, je suis tombée amoureuse des bretzels au beurre.

 

 


Erasme & friends

 

Erasmus, c’est surtout une joyeuse ribambelle d’étrangers qui font la fiesta ! Une grande différence culturelle entre Chinois, Brésiliens, Espagnols, Hollandais… et Allemands of course... mais aussi beaucoup de points communs et une forte cohésion en cas de blues.

 


Depuis, je ne vois plus beaucoup d’amis Erasmus (faut dire qu’il y en a très peu dans la Sarthe…), mais Facebook est là pour quelques nouvelles... et pourquoi pas des retrouvailles un jour, qui sait?

 

 


Erasme a fait craquer mon pantalon

 

Même pas vrai ! Mais je préfère prévenir, autour de moi, tout le monde est reparti avec 10kg de plus qu’à l’arrivée !

A croire que les Français et les Chinois mangent plus diététique que nos cousins les Germains. On nous aurait donc trompés ?


Mais que c’est bon !!! Weisswurst, Spätzle, Bratwurst, Maultaschen et bière !!!!!


Et leurs supermarchés sont génialissimes (dit la fille qui aime acheter de la super bière à trois fois rien.)

 


Pour résumer, si les Allemands avaient des croissants décents et des fromages coulants, le Paradis se trouverait de l’autre côté du Rhin :-) 


 

Et je reviens bilingue (...?)

 

C'est une pensée répandue. Mais entre comprendre ce qu'on nous dit, s'exprimer de façon à être compris et être BILINGUE, il y a un monde.

 

Restez zen, et tout se passera bien !

 

 

 


 

Wer hat die Spühlmaschine ausgeleert?

 

 

 

 

 

 

PS : Vous avez une expérience Erasmus à nous faire partager, une remarque, une question qui vous trotte dans la tête? Les commentaires sont là pour ça :-)

Publié dans Réflexions

Commenter cet article