Le Mans, Quartier de l’Hôpital [confessions intimes]

Publié le par Poulattitude

 

 Hier, je me suis baladée avec Henri du côté de l’Hôpital.

 

Nous sommes d’abord passés au mythique parc Théodore Monod, et nous avons croisé notre ami le chat roux.

 

http://farm3.staticflickr.com/2888/9817295625_0dae64c3b3.jpg


 

Le quartier de l’hôpital n’est pas vraiment ce qu’on peut appeler un quartier touristique. C’est un joli quartier résidentiel.

Enfin joli à mon goût : moi qui préfère les jardins à l’Anglaise aux jardins à la Française, et qui ne suis pas dérangée par d’éventuelles accumulations de seaux en plastique au fond des jardinets :)

Il est très cosmopolite, avec des maisons de tous les âges, des morceaux rajoutés dans les années 80, des constructions actuelles, et de nombreux jardinets coquets.

 

 

Pourquoi je vous le montre ? Car j’aime ça… ces portes craquelées…

 

http://farm6.staticflickr.com/5472/9817411344_0b507a5fef.jpg

 


 

Ces surprises au détour d’un portail…

 

http://farm3.staticflickr.com/2887/9817599375_f1d44f891f.jpg


 

Ces débordements de végétation…

 

http://farm4.staticflickr.com/3703/9817481046_993ffc49ae.jpg

 

 

Je crois qu’à presque 30 ans, il est temps de l’avouer : moi, le touristique, je l’aime bien, mais pas trop non plus. Et surtout : moi et l’histoire, ça fait deux.

Heureusement que mes profs d’histoire-géo de l’époque ne se souviennent pas de moi.

Et oui, j’ai toujours été « bonne » en histoire, comprenez pas là que j’ai toujours appris par cœur mes leçons, obtenu de bonnes notes… et oublié !

 

Moi, l’histoire, ça me laisse un peu de marbre. La Préhistoire, l’Antiquité, l’Egypte Antique – oh, surtout l’Egypte Antique ! Je vais en décevoir beaucoup, je le sais, mais je n’ai jamais été passionnée par ces hiéroglyphes froids, ces chats et ces oiseaux raides comme des piquets, ces momies désinfectées – les rois de France, Charlemagne, Napoléon, Hugues Capet, Saint Louis, rien de tout cela ne m’a marquée.


Je suis de l’école de la Beaufitude, celle qui est plus intéressée par ce que faisait le cousin de la sœur de ma mémé en 1953, que par les potes de Louis XVI pendant la Révolution. L’histoire peut m’intéresser à partir de 1850, et encore, de manière très populaire, du fait que mes arrière-arrière-grands-parents l’ont vécue. Sinon, je m’en tape un peu.

 

Les Monuments Historiques ? Je les aime, promis juré. Mais pour le simple rinçage de mon œil. Savoir que le Seigneur Cucufin y a vécu et qu’il était pote avec Marie-Antoinette, je m’en moque profondément. Honte sur moi, n’est-ce pas ? Je regarde du même œil une maison ouvrière de 1913 et une Abbaye du 13ème siècle, une Cathédrale gothique flamboyante et un Centre Georges Pompidou bardé de tuyaux. Mon œil s’emplit de beauté quelque soit la valeur et l’âge de l’ouvrage.

 

Pour les objets, vous l’avez compris, je n’aime pas spécialement les boîtes en forme de chats. Je n’aime pas non plus les vitrines remplies de bouts de choses, des cornes, des silex cassés, etc… Face à ça, mon cœur reste vide, complètement et profondément vide ! Deux ou trois silex ne suffiraient-ils pas parfois ? Après, on a compris. C’est comme si, aujourd’hui, on faisait un étalage des couteaux de cuisine en inox de Madame Trucmuche, bref un peu ça va, beaucoup c’est lassant.

Et pourtant, Dieu sait que j’aime les objets (et que Monsieur Poulattitude me hait pour ça). Je ne sais pas… je dois faire un blocage...

 

 

Et pourtant, je suis vieille et nostalgique. Oh non, pas nostalgique de ces temps de seigneurs et de vassaux ! Nostalgique à partir de Zola et jusqu’aux années 50 (c’est déjà assez large, non ?).

Bon, pas de tout, je vous rassure, je ne suis pas anti-progrès ! Ni pour les hommes en général, ni pour les femmes en particulier !

Je pense à ces années-là et notamment à tout ce que nous avons perdu au niveau industriel et artisanal… le retrouverons-nous un jour ?

 

quandlespoulesaurontdesdents

Publié dans Balades inside LM City

Commenter cet article