Noël = Pépinière d’enfants surdoués et bilingues

Publié le par Poulattitude

Mes poils se hérissent quand je vois les cadeaux de Noël que chacun offre à ses enfants en bas âge : Tablette tactile (Storio pour ne pas la nommer), cuisine bilingue, table d’éveil bilingue, j’en passe et des meilleures… Et le pire dans tout ça… c’est que je n’ai pas encore parlé d’âge ! La Storio à 2 ans, et à à peine 9 mois déjà une table bilingue…  My Gosh…

 

Le discours est quand même assez contradictoire, quand je vois ces mêmes personnes partager à longueur de temps des recommandations générales, du type de celle-ci : la règle des 3-6-9 ans.

Cette règle est simple : pas d’écrans avant 3 ans, pas de jeux vidéos avant 6 ans, pas d’internet avant 9 ans. Simple, oui, mais juste impossible à mettre en place. Sauf si vous n’avez ni télé, ni téléphone portable, et que vous avez une chambre forte pour aller surfer sur le web sans que vos enfants n’y accèdent (oui, car pas d’internet du tout, ça je ne peux pas le concevoir ;) on est geek ou on ne l’est pas.)

Bon, soyons honnêtes, quel enfant n’a jamais vu la télé, n’a jamais regardé votre écran de PC ou de téléphone dans votre dos ?

De là à lui offrir sa propre tablette, personnellement, je ne suis pas du tout d’accord ! Lui prêter, parfois, la souris du PC, le téléphone ou la tablette tactile, pour jouer ou regarder une vidéo…OK. Lui offrir une tablette, c’est lui autoriser d’y jouer à longueur de journée. Bien sûr, on peut lui instaurer des règles… mais à moins de 3 ans, comprendre qu’il a un jouet et qu’il ne peut pas le prendre (ou à certains horaires), ça me semble compliqué à assimiler. (A cet âge, a-t-on bien compris la notion de rythme dans la journée… ?)

 

Autre problème de ces jouets « intelligents » (problème mineur mais agaçant) c’est qu’ils font du bruit ! Et les parents sont les premiers à se plaindre !!! D’autant plus que, pour ma part, je trouve nettement plus énervant d’entendre un jouet parler tout seul et répéter TOUT LE TEMPS la même chose, que d’entendre mon enfant faire du bruit en bricolant ou jouant de la musique (cacophonique, mais légèrement moins répétitive, et plus créative.)

 

Ce qui me gêne également, c’est l’aspect éducatif des jouets.Vouloir apprendre l’Anglais à son enfant, c’est de bonne volonté. Mais à mon avis un jouet qui braille en Anglais n’est pas une solution. Pour apprendre une langue dès petit, il faut l’entendre beaucoup autour de soi, par la bouche d’un des parents, une nounou ou à la crèche. Autrement, ça me semble difficile.

Entendre d’autres sons que le Français ne peut apporter qu’un plus, mais à mon (humble) avis, mieux vaut encore montrer des dessins animés en Anglais (ou toute autre langue, d’ailleurs) pour une éventuelle « éducation de l’oreille » que d’utiliser des jouets qui répètent toujours la même chose.

Et puis comme disait l’autre jour Mamomans : Noël est la période de l'année où les parents révisent leur LV1 ("did you buy the playmobaïles?") donc comment va-t-on faire si nos mioches comprennent ! ;-)

 

Tout jouet et toute activité apprend quelque chose à l’enfant, ce qu’il faut lui « inculquer » c’est la curiosité et la soif d’apprendre, c’est tout. Nul besoin de chercher à leur « bourrer le crâne » à tout va…  Chacun apprendra à son rythme et aura ses propres centres d’intérêt et ses priorités. On aura vite fait de les mettre dans un moule plus tard, une fois à l’école, pour l’instant laissons-leur encore un peu de liberté.

Publié dans Enfants

Commenter cet article

vinh 04/12/2012 12:07

marrant cet article :p