Madame Poulattitude

Publié par M'ame Poulattitude

Interview de Madame Poulattitude par Madame Poulattitudehttp://farm9.staticflickr.com/8374/8557732906_1c7ea2d8de.jpg

 

 

Qui es-tu ?

Je suis une femme de 30 ans (noooon !), maman de 2 enfants, une Princesse de bientôt 5 ans et un Haricot de 3 ans, habitant au Mans et, depuis peu, en reconversion professionnelle.

 

Pourquoi ce nom de blog « Poulattitude » ?

Je serais tentée de répondre « parce que ».

Mais bon, pour te faire plaisir et parce que tu es une journaliste de renom, je vais développer un peu : « parce que c’est comme ça. »

 

Bon OK, mais tu aimes les poules, quand même ?

Evidemment ! A l’époque précolombienne, bref quand je faisais mes études, ma prof d’Anglais (un dinosaure pré-jurassique que je n’appréciais pas particulièrement et qui me le rendait au centuple) avait demandé comment nous réagirions si nous avions un conflit avec un supérieur hiérarchique. J’avais répondu que je démissionnerais pour élever des poules.

Dans la vraie vie, avec mes factures et mes obligations familiales… je n’ai pas encore osé .

Cependant, je rêve d’avoir deux poules au fond de mon jardin. J’ai d’ailleurs déjà l’espace disponible, et j'ai même réussi à le libérer de la cheminée moderne qui l'occupait depuis deux ans. Bref : Yapluka.

 

D’accord, d’accord… De quoi parle ce blog, en fait ?

Ce blog est à peu près aussi bordélique que mon cerveau. Désolée…

Alors, il parle de tout ce qui me traverse la tête : tout un tas de bordel de réflexions, la vie de mes gosses (au cas où des Québécois me lisent : je parle de mes enfants, pas de mes testiboules – je n’en ai pas, d'ailleurs -), Le Mans-Ma Ville d’où je sors aussi parfois (ouf !), quelques bricolages, de la peinture (j’aurais voulu être un artiiiiste…Mais non.), beaucoup de photo – argentique ou numérique – et un peu de shopping.

Pas trop quand même, car je suis contre la consommation à outrance : ah oui, je ne vous ai pas dit que je suis un peu écolo et pas mal radine. Je lis en ce moment des bouquins sur la Terre et il faut avouer que tout cela est assez flippant. Et quand je vois les gens autour de moi, je me dis qu’on n’est pas près de changer notre manière de consommer, et ça fait partie de mes révoltes quotidiennes, avec les inégalités hommes/femmes.

 

Tu me sembles assez relou comme nana, quand même… tu es sûre de conseiller la lecture de ton blog ?

Evidemment ! Et je te rassure, je sais aussi parler de sujets frivoles : la mode, la cuisine, l’apprentissage du pot, la couleur du caca de bébé.

Sur ce … courrez donc me lire :)